La Semaine Bleue

https-semaine-bleue-org-MARRAINE-DE-L-EDITION-2020

Semaine Nationale des retraités et des personnes agées
4 au 10 octobre 2021

70 ans d’histoire pour la valorisation de la place des aînés dans la vie sociale
« Ensemble, bien dans son âge, bien dans son territoire »

  MARRAINE DE L’EDITION 2021

Laure Adler

Titulaire d’une maîtrise de philosophie et d’un doctorat d’histoire, Laure Adler commence sa carrière à France Culture en 1974 en tant que journaliste puis participe à plusieurs émissions de télévision. En 1990, elle est nommée chargée de mission à l’Elysée pour la culture, avant de devenir en 1992, directrice des documentaires et des émissions culturelles sur France 2 et conseillère à la présidence de France Télévisions.Elle intervient dans des magazines historiques ou culturels à succès à la télévision comme à la radio. De 1999 à 2005, Laure Adler dirige France Culture. Son parcours la conduit également dans le milieu de l’édition où après avoir collaboré avec les éditions Payot, Denoël et Plon, elle entre en 1997 chez Grasset en tant que responsable des essais et documents. Ecrivaine, elle est l’auteure de plusieurs ouvrages historiques, notamment Les premières journalistes (Payot), Les femmes politiques (Seuil), Sur les pas d’Hannah Arendt (Gallimard), et d’une biographie de Marguerite Duras (Gallimard) pour laquelle elle a reçu le Prix Femina de l’essai.

La voyageuse de nuit

« C’est un carnet de voyage au pays que nous irons tous habiter un jour. C’est un récit composé de choses vues sur la place des villages, dans la rue ou dans les cafés. C’est une enquête tissée de rencontres avec des gens célèbres, mais aussi des inconnus. C’est surtout une drôle d’expérience vécue pendant quatre ans de recherche et d’écriture, dans cette contrée qu’on ne sait comment nommer : la vieillesse ? Les mots se dérobent. Aurait-on honte, dans notre société, de prendre de l’âge ?

On nous appelait autrefois les vieux, maintenant les seniors. Seniors pas seigneurs. Et on nous craint - nous aurions paraît-il beaucoup de pouvoir d’achat - en même temps qu’on nous invisibilise. Alors que faire ? Nous mettre aux abris ? Sûrement pas ! Mais tenter de faire comprendre aux autres que vivre dans cet étrange pays peut être source de bonheur...

Plus de cinquante après l’ouvrage magistral de Simone de Beauvoir sur la vieillesse, je tente de faire éprouver ce qui est l’essence même de notre finitude. "Tu as quel âge ?" Seuls les enfants osent vous poser aujourd’hui ce genre de questions, tant le sujet est devenu obscène. A contrario, j’essaie de montrer que la sensation de l’âge, l’expérience de l’âge peuvent nous conduire à une certaine intensité d’existence.

Attention, ce livre n’est en aucun cas un guide pour bien vieillir, mais la description subjective de ce que veut dire vieillir, ainsi qu’un cri de colère contre ce que la société fait subir aux vieux. La vieillesse demeure un impensé. Simone de Beauvoir avait raison : c’est une question de civilisation. Continuons le combat ! »
L. A. -Présentation de l’éditeur-

Enregistrez votre action Participez au concours Proposez une marche